• Le phare

     

    Je me sens souvent perdu sur une scène étrangère

    Comme une eau démontée et meurtrière

    Des vagues douces devenues amères

     

    Pourtant sous tant de grandes et de petites misères

    Malgré le vacarme alarmant des flots de l'univers

    Je trouve un abri paisible qui du danger me libère

    Si dans ma mémoire, je cherche ce phare bienveillant et très cher

    Qui guide tous ceux qui sont perdus en mer

     

    Je le vois briller au loin par intermittence

    Ce clignotement régulier aiguise ma désir'ance

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :